Fabien

Qu’est-ce que la “Screwball Comedy” ?

La Dame du vendredi (His Girl Friday, 1940)

Cary Grant, Rosalind Russell & Ralph Bellamy dans La Dame du vendredi (His Girl Friday, 1940)

Au-delà du film noir, le genre qui est le plus caractéristique du cinéma hollywoodien des années 1930-40 est indiscutablement la « Screwball Comedy ». Il s’agit d’un sous-genre de la comédie romantique qui né dans les décombres de la Grande Dépression et sous la contrainte du fameux code Hays — cahier des charges qui instaura des limitations importantes sur le contenu des films à partir de 1934 sous prétexte d’imposer la bonne morale au sein de cette industrie décadente… de la censure, pardi !

Une « Screwball Comedy » se devait de suivre des règles, et pas uniquement celles qui ont été dictées par le sénateur Hays. Un long métrage de ce genre nous offrait une romance ou, plus précisément, un homme et une femme qui allaient passer un peu plus d’une heure et demie à essayer de se supporter avant de finir par succomber à leurs véritables sentiments. L’histoire d’amour est majoritairement réduite à un prétexte pour poser une femme au caractère bien affirmé face à un homme qui lui résiste. Il en découle des dialogues terriblement bien affutés qui fusent dans tous les sens — et à tout à l’heure dans un film comme La Dame du vendredi (His Girl Friday, 1940) par exemple —, des situations toujours plus délirantes qui s’enchainent à un rythme souvent soutenu et occasionnel un passage dans le Connecticut. Ce dernier point ne fait pas partie des règles du genre, mais est revenu de manière étrangement récurrente (notamment dans Bringing Up Baby, The Lady Eve, The Awful Truth et sans surprise Christmas in Connecticut).

Lire la suite »Qu’est-ce que la “Screwball Comedy” ?

Howard the Duck : La saga d’une star des comics Marvel déraillée par des procès et un créateur revanchard

Howard the duck - Comics Marvel Steve Gerber

Plus que les héros du Marvel Cinematic Universe, Howard the Duck est un personnage dont le passage au cinéma a complètement dominé la conversation. Pourtant, il a bien été créé dans les pages d’un comics, le numéro 19 de Adventure into Fear (Dec. 1973) écrit par Steve Gerber et dessiné par Val Mayerik et décrocha plusieurs séries régulières en solo. Au point de départ, il n’était cependant qu’un personnage secondaire excentrique devant « donner la réplique » au muet Man-Thing (le Swamp Thing de Marvel, mais anecdotique). Originaire d’une réalité parallèle, il se retrouve transporté sur la Terre-616 — réalité régulière de l’univers Marvel — par un démon nommé Thog qui cherchait à unifier les réalités. L’ennemi de ce dernier, Dakimh l’Enchanteur, recruta Howard et ceux qui ont été délocalisés avec lui pour battre Thog.

Cet étranger venant du Duckworld voulait rentrer chez lui, mais l’éditeur du comics, Roy Thomas, détestait le personnage et exigea qu’il soit tué. Les lecteurs n’étaient pas du même avis et cela se manifesta par de nombreux courriers qui demandaient le retour d’Howard. Car pratiquement personne ne meurt dans les comics, il refit surface dans des back-up stories avant d’obtenir sa série régulière. C’est là que la saga de Howard the Duck commence à se compliquer.

Lire la suite »Howard the Duck : La saga d’une star des comics Marvel déraillée par des procès et un créateur revanchard

Qu’est-ce qu’un Gremlin ? L’origine des monstres de Roald Dahl au film de Joe Dante

Gremlins 1984

Gremlins un film qui pourrait être une capsule temporelle, mais qui passe pourtant les années en ne prenant que très peu de rides. Par contre, en tant que spectateurs, nous vieillissons comprenant toujours plus de quoi il parlait à chaque nouveau visionnage. La satire est qui plus est explicite, étant donné que la mère de Billy Peltzer (Zach Galligan) regarde It’s A Wonderful Life à la télévision au début du film, peu de temps après que Joe Dante nous ai justement montré Billy aller au travail, traversant une ville qui ressemble de près à celle où réside George Bailey (Bedford Falls!) dans le classique de Noël de Frank Capra. Gremlins est d’ailleurs à bien des égards également un film de Noël.

Lire la suite »Qu’est-ce qu’un Gremlin ? L’origine des monstres de Roald Dahl au film de Joe Dante

Les Hommes du Président : Un ôde au journalisme d’antan avec une touche de paranoïa

Les Hommes du Présidents (1976) avec Robert Redford et Dustin Hoffman

Qui aurait pensé en juin 1972 qu’une tentative de cambriolage dans les locaux du Parti démocrate dans l’immeuble du Watergate serait le début d’une longue série d’articles qui mèneraient à la démission du Président des États-Unis. Certainement pas Richard Nixon et encore moins Bob Woodward, journaliste travaillant pour le Washington Post depuis seulement 9 mois qui doit couvrir cette étrange affaire. C’est pourtant une des histoires les plus connues du siècle dernier et c’est pour cela qu’il est encore possible d’apprécier aujourd’hui ce que [easyazon_link identifier=”B01CT957FC” locale=”FR” tag=”cinematicpanic-21″]Les Hommes du Président[/easyazon_link] (All the President’s Men – 1976) réalisé par Alan J. Pakula nous raconte.

Lire la suite »Les Hommes du Président : Un ôde au journalisme d’antan avec une touche de paranoïa

Que veut dire Highbrow ?

Highbrow

Il y a plusieurs formes de cultures. Ce n’est pas une révélation. Dans le cadre du mot qui nous intéresse aujourd’hui, nous parlons de la distinction théorique de la culture au niveau intellectuel.

Le terme “Highbrow” est utilisé pour qualifier la culture à destination des intellectuels, à l’opposée de la culture “lowbrow” — au milieu se trouve naturellement la culture “middlebrow”.Lire la suite »Que veut dire Highbrow ?

Où acheter des comics en VO sur internet ?

Gwenpool - Où acheter des comics en VO sur internet ?

En France, le prix du livre est fixe. À l’exception des 5% de réduction qui sont accordés par la loi que beaucoup de marchands appliquent par le biais d’une carte de fidélité, vous pouvez trouver tous vos comics au même prix, peu importe où vous les acheter. Personnellement, je recommanderais les boutiques indépendantes, parce que, pour le même prix, autant aider un commerçant local et il y a plus de chances que le livre n’ai pas déjà été feuilleté à outrance.

Pour ce qui est du marché du comics en import, c’est une tout autre histoire. Les prix ne sont pas fixes et ils peuvent grandement varier. Achetant mes comics en VO depuis plusieurs années maintenant, je me suis dit que je pourrais vous faire quelques suggestions si vous cherchez à suivre cette voie.Lire la suite »Où acheter des comics en VO sur internet ?

Batman en Comics : Un guide des indispensables à lire

Batman Comics indispensables

Lecteur de comics de longue date, je ne m’aventurais que rarement du côté de DC Comics avant l’évènement Flashpoint en 2011. Après cela, je me suis mis à principalement lire Batman. Depuis peu, j’ai commencé à naviguer dans les histoires passées les plus recommandées et je me suis dit que mon exploration des aventures du Dark Knight pouvait mener à un guide pour ceux qui seraient, comme moi, intéressés par lire de bons comics.

J’ai fait ma première sélection de titres à partir de discussions en ligne, notamment sur Reddit, mais aussi à partir de choses que j’ai lu ailleurs. Ce qui suit n’est aucunement exhaustif et sera, dans un premier temps, assez peu étoffé. Au gré de mes lectures et relectures, je vais tenter d’ajouter des détails pour que ce guide puisse être pertinent.

En attendant qu’il soit complet, je liste donc les titres importants qui seront explorés.

[lmt-post-modified-info]

Lire la suite »Batman en Comics : Un guide des indispensables à lire

Family Dog ou quand Brad Bird, Tim Burton et Paul Dini faisaient de la télévision ensemble

Vous connaissez surement Brad Bird pour ses films, notablement Le Géant de fer, Ratatouille et Les Indestructibles. Il a même fait autre chose, comme réaliser le meilleur film de la série Mission: Impossible et me décevoir violemment avec Tomorrowland (un traumatisme que je n’arrive toujours pas à dépasser).

Ce n’est bien entendu pas avec tout cela que sa carrière a débuté. Après un bref passage chez Disney, il a trouvé le meilleur des professeurs, puisqu’il a travaillé avec Steven Spielberg sur l’anthologie Amazing Stories. Il a fini par réaliser un épisode qu’il avait écrit, Family Dog.

Cinq ans plus tard, Family Dog est devenu une série estivale sur CBS et on trouvait également au générique Tim Burton en tant que producteur ou encore Paul Dini au scénario. Un joli pédigrée. Le plus surprenant — ou plutôt le contraire — est que Jonah le chien a un design assez familier, puisqu’il ressemble à Sparky, le chien de Victor Frankenstein dans le film Frankenweenie de Tim Burton.

Lire la suite »Family Dog ou quand Brad Bird, Tim Burton et Paul Dini faisaient de la télévision ensemble