Que veut dire Highbrow ?

Highbrow

Il y a plusieurs formes de cultures. Ce n’est pas une révélation. Dans le cadre du mot qui nous intéresse aujourd’hui, nous parlons de la distinction théorique de la culture au niveau intellectuel.

Le terme “Highbrow” est utilisé pour qualifier la culture à destination des intellectuels, à l’opposée de la culture “lowbrow” — au milieu se trouve naturellement la culture “middlebrow”.

Concrètement, si le sujet est sérieux et complexe, principalement abordable pour les personnes possédant un niveau “supérieur” d’éducation, nous parlerons de culture highbrow. Cela englobe le plus souvent la musique classique, l’opéra, le ballet, la poésie, un certain type de cinéma que l’on pourrait considérer comme étant confidentiel… La liste peut être longue et spécifique, mais la qualification fait souvent écho à une vision prétentieuse de l’art.

Ainsi, parler de la culture lowbrow — ou Middlebrow dans certaines limites — devient systématiquement péjoratif, car elle est à l’opposée de la culture highbrow qui englobe ce que la société considère de plus élevé dans l’art et qui n’est réellement accessible que par ceux qui sont élevés d’un point de vue social et économique.

La première fois que le terme fut employé a été en 1884, mais c’est en 1902 que le journaliste britannique Will Irvin le popularisa. À l’époque, highbrow était utilisé en référence à l’idée que les personnes plus intelligentes avaient le front plus haut, comme la phrénologie l’expliquait (il s’agit d’une théorie biaisée connectant les caractères humains à la forme du crâne).


Notons que, pour Virginia Woolf, qui donna son opinion sur le sujet lors de la “Battle of the Brows” de 1932, quelqu’un qui — comme elle — se revendique “highbrow” possède une intelligence pure qui est continuellement à la recherche d’une idée. Elle respectait néanmoins ceux qui étaient fièrement “lowbrow“, car ils complémentaient à ses yeux ceux qui étaient “highbrow” et vivaient pleinement leur vie sans prétention intellectuelle. Ils ont besoin les uns des autres, mais elle méprisait tout ce qui était “Middlebrow” qui se trouvait au milieu. Ils se contentaient de la médiocrité, si l’on voulait résumer. Pour en savoir plus, je vous recommande cet article.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *